mardi, août 15, 2006

Cerveaux endommagés

La photo que vous voyez à droite a été prise lors du tout premier concert de Brain Damage, durant l'été 1983. Enfin, si l'on peut appeler ça un concert : ça se passait à Bagneux, dans le jardin du pavillon du type qui nous louait sa cave pour répéter, et il devait y avoir une vingtaine de copains à tout casser…

Du moins, si l'on ne compte pas les habitants de la barre de dix étages située à quelques dizaines de mètres de là, que le volume sonore avait attirés à leur fenêtre.

Oui, on jouait fort. Un mélange de punk — hum — mélodique et de new wave speedée avec des paroles d'un goût exquis. Éric tapait comme un sourd sur ses peaux ; je me souviens qu'il plantait les — nombreuses — baguettes qu'il cassait dans le carton tapissant le plafond du local de répétition. Didier n'était pas en reste avec sa basse au manche vrillé quasiment impossible à accorder. Quant à Philippe, notre savant fou de service, il était obligé de monter le son de son clavier pour qu'on l'entende parce que Nono passait son temps à monter le son de son ampli guitare — et inversement.

On faisait tant de bruit qu'un soir, le frère de notre loueur, qui partageait le pavillon avec lui, a défoncé la porte — condamnée et planquée derrière un pan de moquette donnant sur sa cave à lui — parce que le volume était si fort qu'on l'empêchait, le pôvre, d'entendre un concert de Johnny à la télé. Et, comme j'étais précisément dans ce coin-là avec mon micro, histoire d'éviter les larsen, j'ai failli être assommé par la chute du portemanteau qui barrait la porte en question. Bon, le frangin en question s'est vite calmé, parce qu'on était cinq avec des instruments de musique contondants dans les mains et des gueules au moins aussi grandes que la sienne. Mais, tout de même, c'est pas des manières

Depuis ce soir-là, j'ai comme qui dirait du mal avec certains fans de Johnny vraiment trop agressifs à mon goût.

1 commentaire:

bee_human a dit…

J'ai pas de problème avec les fans de Johny mais je n'en suis pas un.