samedi, août 19, 2006

Litanie contre DADVSI

Un mot rapide pour vous dire que j'ai trouvé un autre site intéressant diffusant des morceaux sous licence libre. Je complèterai ce post plus tard (là, il faut que j'aille faire des courses pour la ch'tite fête de ce soir), mais vous pouvez déjà aller y jeter un œil — et surtout une oreille. Je vous conseille notamment le morceau Litanie contre DADVSI, d'un certain BohwaZ : un montage d'extraits de déclarations au sujet de cette loi et de l'industrie musicale, sur fond de musique assez expérimentale. Amusant et relaxant — un complément idéal à Clique sur le mulot que j'ai également mis en ligne sur ce site avec d'autres morceaux, appliquant le bon vieux (enfin, pas si vieux que ça) principe de la multiplication de l'information sur le wèbe.

3 commentaires:

Dichim a dit…

Un autre site dans le style de musique-libre : Jamendo

A signaler aussi le label Magnatune qui permet d'écouter librement et de fixer soi-même le prix de l'album si l'on veut le télécharger.

Une autre mine pour les fans de musique live c'est
Live Music Archive
. Mais là, j'ai un doute quant à la légalité complète de la chose. En effet, il s'agit ici non pas d'artistes sous licenses libres, mais de groupes trade-friendly.

Brain Damage a dit…

Merci pour ces liens.

En ce qui concerne Live Music Archive, je ne vois pas comment le site en question, a priori tout à fait légal selon les lois du pays où il est hébergé, pourrait tomber sous le coup de la loi DADVSI puisque celle-ci ne s'applique qu'à la France.

De toute manière, Blogspot ne proposant pas d'option pour retoucher les commentaires, c'était ça ou supprimer ton message, et je ne me sens pas une âme de censeur, d'autant que Jamendo et Magnatune entrent tout à fait dans le cadre de ce blogue.

dichim a dit…

Disons que si illégalité il y avait, elle serait en totale contradiction avec la volonté même des artistes qui sont sur Live Music Archive. Puisque s'ils y sont, c'est qu'ils ont explicitement déclaré (sur leur propre site ou ailleurs) permettre l'échange de leur musique live en y ajoutant ou non certaines conditions. Tu me diras que DADVSI et artistes n'ont pas grand chose à voir...

Il faut dire que les groupes trade-friendly ou taper-friendly existent depuis longtemps, par exemple Grateful Dead. Les licenses libres sont plus récentes, surtout appliquées à autre chose que du logiciel où elles ne font que commencer à percer. Mais dans les deux cas, il me semble qu'il y a une même volonté des artistes à vouloir partager leurs oeuvres plus que les vendre à tout prix.

Pour la censure, il ne faudrait pas que tu tombes sous le coup de la LEN (autre joyeuseté de nos amis) donc si je déborde, il n'y a pas de problème à ce que tu coupes. ;-)